Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/09/2008

Les liberaux , les tartuffes de l'histoire.

«Nous sommes à un moment crucial pour l’économie de l’Amérique, a déclaré Bush depuis la Maison Blanche. Etant donnée la précarité de la situation sur les marchés financiers et leur importance vitale pour la vie quotidienne des Américains, l’intervention du gouvernement n’est pas seulement nécessaire, elle est essentielle.» Un revirement complet par rapport aux convictions libérales de son administration.

Un sauvetage de 1000 milliards de dollars

Les peuples élisent de tels hommes politiques, maintenant ils vont payer les milliards de dollars.

Patientez bientôt notre tour, au pays des nuls.

Selon le Wall Street Journal, cela faisait des semaines que le Trésor réfléchissait à une telle solution. Mais il n’osait pas la proposer, de peur que le Congrès soit réticent à socialiser les pertes des banques privées.

Que cachent de telles décisions.

Cela doit être plus dangereux qu'il s'en dit.

Les Etats -Unis voguent au fil de l'eau sans Gouvernail.

Mais voilà que...

Après avoir frôlé le chaos en début de semaine, les Bourses de la planète ont effectué des rebonds historiques. Suivant New York, qui montait de 4 % vendredi soir, Paris s’est envolé de 9,27 %, Londres de 8,84 %, Francfort de 5,56 %. Plus spectaculaire encore, Moscou, fermé les jours précédents, a pris 28,7 % ! De mémoire de trader, on n’avait jamais vu une telle semaine.

Vendredi, Wall Street a été pris d'une nouvelle poussée d'exubérance irrationnelle après la confirmation que la cavalerie, sous la forme de l'État, venait à sa rescousse, et a gagné de nouveau 3%. Les boursicoteurs veulent oublier que le plan de sauvetage doit être encore entériné par le Congrès, et que, comme Bush lui-même l'a reconnu "il comporte des risques".

Les pauv' qui vont payer les impots , ils seront cocus de la finance. Ah,ah,ah,ah,!

Certains représentants et sénateurs craignent une réaction d'une partie de l'électorat populaire contre ce qui peut en effet apparaitre comme une bouée de sauvetage lancée aux nantis. La droite américaine est profondément divisée par la politique pragmatique mise en oeuvre par Paulson et Bernanke, entérinée par Bush, et soutenue pour le moment par les dirigeants démocrates du Congrès, le sénateur Harry Reid et la Speaker de la Chambre, Nancy Pelosi.

Pas d'échappatoire politique, tout le monde semble pour l'intervention.

 

18/09/2008

Alors les liberaux ...Abonnés absents ?

Nous y voilà, les libéraux grands demandeurs de libéralisme, sans intervention de l'état!

Les rois de la libre entreprise pleurent l'intervention de l'état au moment ou les grandes compagnies bancaires et d'assurances sont en liquidation suite à leur exploitation sans vergognes sur la vente des biens immobiliers.

Les exploiteurs d'emprunts sur 30-50 ans.

Ils croyaient que les gens s'endetteraient jusqu'à plus soif. Ce qu'ils ont fait mais... Patatrac... Ils n'ont plus pu payer!

Maintenant, voila les pleurnicheuses professionnelles libérales qui après  un niet d'état pleurent le rachat par l'état des compagnies.

Vive le Bouchisme, vive le libéralisme à tout craint. On en rirait!

A quand Mme Parisot ... pour demander l'intervention de l'état français. Le compte à rebours à commencer!

 

La panique gagne Wall Street

La principale société d'épargne du pays, WaMu (Washington Mutual) est en tête de liste. Elle implore elle aussi une bouée de sauvetage du gouvernement pour l'aider à trouver un repreneur éventuel qui lui épargnerait une faillite certaine. On a appris qu'une troisième grande banque d'affaires, Morgan-Stanley, est elle aussi sur la pente qui a mené Lehman Brothers à la faillite et qu'elle est entrée en discussion avec la banque Wachovia en vue d'une fusion en forme de sauvetage. Même la valeur la plus sûre de Wall Street, Goldman-Sachs, est "sous pression", selon la litote pudique employée par des commentateurs soucieux de ne pas affoler le boursicoteur.

 

Attention, amis, à vos petites liquidités dans vos banques.

 

30/07/2008

Bonne analyse des 35h

Extrait de: RUE 89   http://www.rue89.com/matouk/35-heures-la-restauration-de-la-duree-du-travail

 

L’acharnement dont, au contraire, la majorité a fait preuve contre les 35 heures, jusqu’au vote de la loi récente, relève donc totalement de l’idéologie. Elle rejoint, dans ce réflexe « réactionnaire » au sens propre, d’autres plaidoyers qui traversent périodiquement la majorité, tant sur le plan de l’éducation, comme la suppression de la carte scolaire, qui ne peut que conforter les ghettos, que sur le plan de la politique pénale et d’immigration, où la part Front national de l’électorat de Nicolas Sarkozy, a, comme on dit, « touché son salaire ».

 

Ainsi qu'une remarque admirable de Karl Lagerfeld.

"Un  travail qui vous fait chier,on ne peux pas le faire plus de 35 h"   

 

24/07/2008

Le FESTIVAL : LES MEDITERRANEENNES. AU SECOURS, AU SECOURS.

NON AUX MASSACRES !!!

Le gag, ce festival est fier de  louer les gobelets pour ne pas polluer avec des gobelets jetables. Voilà, comment on se fout des gens. On produit des gobelets consignés et on flingue le littoral.

22/07/2008

Re -waouhhhh

MtkAX1gUapAtKHiwBa.jpg

wouaaahhhh!

luQZFlbCNFyk6mpqg1.jpg

11/07/2008

Quand le chaval s'énerve...

http://www.anyelk.com/donkey-vs-cougar

 

08/07/2008

Une fille, un gars , deux ânes.

Hier soir en rentrant chez moi, juste devant le portail, je vois avec surprise, deux randonneurs avec deux ânes.

Ils allaient de Barcelonne à Amsterdam. Nous avons discutés un peu et ensuite ils ont été faire une halte un peu plus loin pour la soirée.

Ce fût agréable de voir cet attelage animaux-humains.

Puis ce matin , une éclaircie cervicale me saisit. Tiens, je vais faire google et je taperai :" Barcelonne Amsterdam âne " J'optins cette réponse :

http://karenguillorel.free.fr/                          eeeetttttttttt , ce sont bien eux!

 

Vincent Radix et Karen Guillorel partent pour un périple à la fois réel et virtuel de quatre mois à pied en Europe, accompagnés de deux ânes qui porteront une bibliothèque de 200livres dédiés à l’échange. Ce premier carnet de voyage relate la recherche de leurs compagnons aux longues oreilles.A partir du 15 juin, vous pourrez suivre leur équipée par la biais des vidéos qu’ils tournent en chemin jusqu’au 15 octobre 2008

 

 

  BONNE ROUTE.

Toujours sur Internet...

 

un mélange des genres, avec un bon concept:

"*E-troubadours à travers l'Europe*

Nous partons à pied du 15 juin au 15 octobre 2008, d'Espagne aux Pays-Bas avec une bibliothèque itinérante portée par deux ânes.

Baladins modernes, nous souhaitons réaliser au jour le jour une invitation à la lecture à l'échelle européenne et mettrons en place des évènements autour du livre et des contes, dans les bibliothèques et sur les places de village que nous croiserons.

Car nous transporterons au cours du voyage 200 romans, bandes dessinées et recueils de poèmes, mais aussi T/raverses, livre voyageur/, ouvrage non marchand dédié à l'échange !

La rencontre au travers d'un voyage à la fois « terrestre » et « numérique » est une part importante de cette aventure. Equipés d'un GPS relié à notre site web, vous pourrez suivre notre avancée au jour le jour. Nous tournerons des vidéos tous les quatre jours en guise de journal pour vous faire vivre un bout de notre voyage.

À très bientôt, donc !

Karen Guillorel et Vincent Radix -- vos E-troubadours

Pour suivre notre voyage : http://www.etroubadours.com

Si vous voulez participer à cette belle aventure:

http://traverses-lelivre.com (less) "